Vers une standardisation du Chief Digital Officer ?

Internet et les nouvelles technologies changent au quotidien les modes de comportement de l’utilisateur. Pour les entreprises, l’enjeu réside alors dans leur capacité à interagir avec lui, en s’adaptant à ces nouveaux standards de communication. La figure du Chief Digital Officer émerge donc dans un contexte où les entreprises ont besoin d’être accompagnées pour repenser leurs organisations et ainsi, réussir leur « virage digital ». 

Le poste de Chief Digital Officer se démocratise…

Le nombre de Chief Digital Officer est en constante augmentation depuis plusieurs années. Selon une étude menée par le CDO Club, on estime que, dans le monde entier, ce nombre a doublé entre 2014 et 2015, passant de 1 000 postes à 2 000. Une évolution encore plus marquée si l’on prend un peu de recul :  il y a quatre fois plus de Chief Digital Officer en 2015 qu’en 2013. Preuve que cette nouvelle profession se popularise.

… de manière hétérogène !

Bien que la figure de Chief Digital Officer se soit propagée à travers le monde, les CDO sont davantage représentés dans certaines régions du monde.

En effet, outre l’Amérique du Nord (avec les États-Unis en tête), le CDO se renforce ailleurs dans le monde et notamment, en Europe. Ainsi, les pays européens ont vu leur nombre de Chief Digital Officer prendre un peu plus de place sur le marché mondial. Alors que seulement 7% des CDO étaient européens en 2013, ils sont 23% un an plus tard. Sur la même période, on note une croissance plus modérée pour l’Asie, le Moyen-Orient et l’Amérique latine.

 

Certains secteurs plus enclins que d’autres.

Autre phénomène également mis en évidence, la propagation de ce nouveau métier semble profondément enraciné dans certaines secteurs. A titre d’exemple, en 2014, 36% des Chief Digital Officers évoluent dans le domaine de la publicité. De même, les médias, les organisations à but non lucratif, les éditeurs et le commerce de détail sont les secteurs d’activité embauchant le plus grand nombre de ces professionnels.

 

Alors que nombreux pensent que les Chiefs Digital Officers ne sont qu’un effet de mode, ces nouvelles données apportent un nouveau point de vue sur la pérennité de ce métier.

 

@Charlène Gilouppe

 

Source :

e-Marketer, “Chief Digital Officers Continue Global Explosion”, http://www.emarketer.com/Article/Chief-Digital-Officers-Continue-Global-Explosion/1012489, 18 mai 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *